En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

orgasme

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Point culminant et terme de l'excitation sexuelle, caractérisé par des sensations physiques intenses.

L'orgasme se traduit de façon différente chez l'homme et chez la femme.

Chez la femme, l'orgasme est la troisième phase du processus d'excitation sexuelle, qui suit la phase d'excitation croissante et la phase dite en plateau. La première phase se caractérise par l'intensité croissante du désir sexuel et des modifications affectant les organes sexuels (turgescence du clitoris, gonflement des lèvres de la vulve, érection des mamelons, durcissement des seins) et diverses fonctions physiologiques (accélération du rythme cardiaque et de la respiration, sensation de chaleur, rosissement de la peau). Au cours de la phase en plateau, les sensations restent intenses, mais le cœur et le souffle ralentissent. La phase orgastique est marquée par le déclenchement incontrôlable, durant quelques secondes, de contractions des muscles du vagin et du périnée, accompagnées d'une sécrétion des glandes vaginales. Elle est suivie par la phase de résolution, caractérisée par une chute de l'excitation.

Chez l'homme, à la phase d'excitation correspondent le gonflement et l'érection de la verge. L'orgasme correspond à l'éjaculation : le sperme passe des vésicules séminales dans l'urètre postérieur, où il s'accumule avant d'être expulsé en 5 ou 6 contractions spasmodiques. Après l'orgasme, le pénis redevient flasque, et l'homme, contrairement à la femme, traverse une période durant laquelle toute excitation sexuelle est impossible (période réfractaire).

Pathologie

L'absence d'orgasme, ou anorgasmie, est chez l'homme un aspect de l'impuissance, et chez la femme une composante essentielle de la frigidité.