En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

muqueuse

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Membrane tapissant la totalité du tube digestif (de la bouche au rectum), l'appareil respiratoire, l'appareil urinaire, les appareils génitaux masculin et féminin ainsi que la face postérieure des paupières et la face antérieure du globe oculaire (conjonctive).

Toute muqueuse se compose d'un épithélium (tissu de recouvrement), de glandes et d'un tissu conjonctif de soutien qui assure la nutrition des éléments épithéliaux (le chorion). La constitution de l'épithélium varie selon sa localisation : épithélium malpighien pluristratifié (bouche, œsophage, vagin), épithélium cylindrique cilié (muqueuse respiratoire), épithélium cylindrique simple (tube digestif sous-diaphragmatique, voies biliaires, endomètre).

Les muqueuses sécrètent du mucus, ce qui assure l'humidité et la lubrification des organes qu'elles tapissent. La nature des glandes et leur sécrétion varient d'une muqueuse à l'autre, en correspondance avec la fonction physiologique particulière à chacun des tissus : les muqueuses du tube digestif et leurs glandes, par exemple, ont un rôle précis dans la digestion et l'absorption des aliments ; dans les voies aériennes, le mucus arrête une partie des poussières inhalées, etc.

Une absence de sécrétion de mucus caractérise le syndrome de Gougerot-Sjögren (maladie auto-immune) et s'observe également au cours de certaines affections dermatologiques et après la ménopause (sécheresse vaginale). La majorité des tumeurs bénignes et malignes qui se développent dans les organes bordés par une muqueuse se forment dans cette muqueuse.

Voir : dermatologie, épithélium.