En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

glucagon

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Hormone sécrétée par le pancréas et qui augmente la concentration sanguine du glucose (glycémie).

Le glucagon est un polypeptide formé d'une chaîne de 29 acides aminés et sécrété par une variété de cellules endocrines du pancréas : les cellules alpha. Lorsque la glycémie diminue, la sécrétion de glucagon est stimulée. Le glucagon sécrété agit sur les cellules hépatiques en stimulant la libération du glucose en réserve dans le foie sous forme de glycogène. C'est cet apport de glucose qui fait remonter la glycémie. Celle-ci est maintenue constante grâce à l'intervention antagoniste de l'insuline, hormone également sécrétée par le pancréas.

Utilisation thérapeutique

Le glucagon est indiqué chez le patient diabétique en cas d'hypoglycémie (chute du glucose sanguin) due à un surdosage en insuline ayant entraîné un malaise ou un coma. L'administration se fait par injection sous-cutanée, intramusculaire ou intraveineuse. L'injection provoque le réveil rapide du patient, auquel on peut alors administrer du sucre ou un liquide sucré. Il n'y a pas d'effets indésirables notables.

Contre-indications

L'administration de glucagon est contre-indiquée en cas d'hypoglycémie due à un insulinome (tumeur des cellules du pancréas sécrétant l'insuline) ou à une prise d'alcool ainsi que chez les personnes ayant un phéochromocytome (tumeur bénigne des cellules sécrétant l'adrénaline et la noradrénaline).

Voir : glucagonome, glycémie, pancréas, somatostatine.