Identifiez-vous ou Créez un compte

dyslexie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Difficulté d'apprentissage de la lecture et de l'orthographe, en dehors de toute déficience intellectuelle et sensorielle, et de tout trouble psychiatrique.

Fréquence

La dyslexie touche environ 8 à 10 % des enfants, les garçons étant 3 fois plus souvent atteints que les filles.

Causes

Les causes actuellement reconnues de la dyslexie sont soit génétiques (fréquence significativement élevée de troubles du langage oral et écrit dans certaines familles), soit acquises (maladies atteignant le développement cérébral durant la grossesse).

Symptômes et signes

Après une période allant de plusieurs mois à un an d'apprentissage de la lecture, l'enfant dyslexique a une lecture encore trop lente, difficile, laborieuse, non automatisée : fautes phonétiques, lettres ou syllabes inversées, omises, remplacées, confondues, mots changés, etc. Les mêmes difficultés existent dans l'orthographe. Le texte lu est souvent mal compris. L'enfant aime aller à l'école ; le plus souvent, il est bon en calcul, mais il évite l'écriture et les lectures prolongées dans toutes les matières, même les énoncés de mathématiques.

Une évaluation médicopsychologique montre que les compétences intellectuelles et la motivation de l'enfant sont normales. Dans 30 à 50 % des cas, celui-ci a présenté des troubles du langage avant 4 ans.

Diagnostic

Souvent, la dyslexie est encore non dépistée et mal reconnue. Parents, enseignants et médecins doivent donc être vigilants. Des tests de langage, de lecture et d'orthographe, effectués par un orthophoniste, permettent de confirmer le diagnostic.

Traitement et pronostic

Les séances de rééducation orthophonique, prescrites par le médecin traitant, suivies une ou – plus souvent – deux fois par semaine pendant plusieurs mois, permettent de compenser le trouble plutôt que de le guérir. Les capacités de l'enfant dyslexique (intelligence, don pour les mathématiques, le sport, etc.) doivent être reconnues durant sa scolarité. Lorsqu'elle est diagnostiquée et traitée suffisamment tôt, une dyslexie légère ou moyenne permet une scolarité normale, bien que souvent difficile. À l'inverse, une dyslexie sévère ou tardivement reconnue peut être à l'origine de difficultés scolaires importantes, et de grands problèmes d'intégration sociale.