En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

coryza ou rhume

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Rhinite aiguë, d'origine infectieuse ou non.

Le coryza est une des affections les plus répandues. Toute la population en est affectée chaque année selon des fréquences variables (en moyenne de 6 à 10 épisodes chez l'enfant, de 2 à 4 chez l'adulte). Il est, le plus souvent, d'origine virale (rhinovirus) et très contagieux à proximité.

Symptômes et signes

Le coryza infectieux, d'origine virale, débute par des courbatures, une fatigue, des picotements ou des brûlures dans le nez, suivis d'une obstruction nasale bilatérale, d'une rhinorrhée aqueuse et d'éternuements en salves, souvent accompagnés d'une toux. L'examen des fosses nasales révèle une muqueuse enflammée et sensible. Les complications sont surtout fréquentes chez les enfants, sous forme d'otite moyenne aiguë ou de bronchite.

Le coryza spasmodique, caractérisé par des crises d'éternuements particulièrement nombreuses, est de nature allergique (rhume des foins). Il se déclenche le plus souvent au printemps, traduisant une réaction allergique aux pollens. Les crises d'éternuements sont parfois accompagnées de maux de tête, de picotements des yeux et du larynx, d'obstruction nasale.

Traitement

Le coryza infectieux évolue favorablement, en général spontanément, dans la majorité des cas. Il n'existe pas de traitement ayant fait preuve d'une efficacité réelle. L'essentiel du traitement est purement symptomatique et vise à améliorer l'obstruction nasale et à diminuer l'écoulement. L'inhalation de vapeurs chaudes est susceptible de suspendre la multiplication virale. Chez l'enfant, la désobstruction des fosses nasales peut être réalisée par lavage avec un soluté physiologique et mouchage.

Le coryza spasmodique, ou rhume des foins, disparaît spontanément lorsque le patient est soustrait à l'agent allergène. Les symptômes peuvent être traités par administration d'antihistaminiques ou de corticostéroïdes, le phénomène allergique lui-même pouvant céder à une désensibilisation.

Voir : désensibilisation, pollinose, rhinite, rhinovirus.