En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cathéter

Cathétérisme cardiaque
Cathétérisme cardiaque

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Tuyau en matière synthétique, de calibre millimétrique et de longueur variable.

Un cathéter peut être placé dans un vaisseau (veine, artère) ou dans une cavité (vessie, cavité cardiaque) de l'organisme. On l'utilise pour effectuer un diagnostic (radiographie par injection d'un produit de contraste, prélèvement sanguin, mesure de pressions intravasculaires, etc.) ou un traitement (perfusion, drainage, alimentation en sang d'un circuit extracorporel, etc.). Sa pose, pratiquée parfois sous anesthésie locale, nécessite une hospitalisation de courte durée.

Le cathéter artériel peut être placé dans une artère périphérique pour surveiller de façon continue la pression artérielle et mesurer par prélèvement les gaz du sang.

Le cathéter à ballonnet, ou cathéter de radiologie interventionnelle, se présente sous la forme d'une sonde pourvue d'un ou de plusieurs ballonnets qui, gonflés, la maintiennent en place ou exercent une pression sur un organe ou un vaisseau. Il permet notamment de pratiquer des drainages, de dilater des artères rétrécies (cette technique est connue sous le nom d'angioplastie transcutanée), de désobstruer un vaisseau sanguin bouché par un caillot (embolectomie) ou de bloquer la circulation en cas d'hémorragie.

Le cathéter veineux, ou cathéter à chambre, peut être placé dans une veine périphérique, le plus souvent de l'avant-bras, ou poussé jusque dans une grosse veine proche du cœur pour enregistrer la pression veineuse centrale. Mais il sert surtout aux perfusions de produits sanguins, de solutions nutritives, médicamenteuses, etc. Un cathéter veineux spécial permet l'introduction dans une veine d'une sonde d'entraînement électrosystolique ; poussée jusqu'au cœur, dans le ventricule droit, celle-ci peut être utilisée pour stimuler électriquement les ventricules en cas de rythme cardiaque trop lent.

Surveillance

Un cathéter maintenu longtemps en place peut causer une inflammation, une thrombose (formation d'un caillot dans un vaisseau) ou une infection. Une asepsie rigoureuse lors de la pose et du retrait et une surveillance étroite du vaisseau cathétérisé permettent de prévenir les complications.