Identifiez-vous ou Créez un compte

aphte

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Petite ulcération superficielle, douloureuse, observée le plus souvent sur la muqueuse buccale et parfois sur la muqueuse génitale.

Les aphtes peuvent être isolés ou s'intégrer dans une maladie plus générale, l'aphtose. Si leur origine est inconnue, il n'est pas douteux que leurs récidives, très fréquentes, sont liées à des facteurs infectieux, hormonaux, alimentaires et au surmenage. Ils guérissent habituellement sans nécessiter de traitement en une dizaine de jours.

Symptômes et signes

Évoluant par poussées, les aphtes peuvent être de très petite taille (aphtes miliaires) ou géants (aphtes nécrotiques de Sutton). Les aphtes buccaux sont des ulcérations arrondies ou de forme ovale, au fond jaunâtre, entourées d'un halo rouge inflammatoire. Ils touchent les gencives, le bord interne des lèvres et des joues, les bords de la langue. Les aphtes génitaux, rarement isolés, s'observent principalement dans la maladie de Behçet, où ils sont associés à de nombreux aphtes buccaux.

Traitement et prévention

Le traitement repose sur des applications d'antiseptiques, d'anesthésiques locaux et d'antibiotiques (tétracyclines), des bains de bouche antiseptiques, l'apport de vitamines du groupe B. Les mesures de prévention classiques sont importantes pour les aphtes buccaux : bonne hygiène buccodentaire et suppression des aliments qui déclenchent des poussées : gruyère, fruits secs ou acides (noix, noisettes, etc.) et épices.

Voir : maladie de Behçet, fièvre aphteuse.