En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

androgène

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Chacune des hormones stéroïdes mâles sécrétées par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales.

La testostérone est l'androgène le plus actif, présent à un taux 20 fois plus élevé chez l'homme que chez la femme. Elle est transformée, principalement chez l'homme, en dihydrotestostérone, hormone spécifiquement active sur certains tissus (prostate, organes génitaux externes). La testostérone peut aussi se transformer en œstradiol, hormone indispensable, chez l'homme comme chez la femme, au développement et au maintien du tissu osseux. Les autres androgènes, la delta-4-androstènedione, la déhydroépiandrostérone (ou D.H.E.A.) et le sulfate de déhydroépiandrostènedione (ou S.D.H.A.), sont beaucoup moins puissants. Leur sécrétion en excès par les glandes surrénales ou l'ovaire conduit chez la femme à un hirsutisme (développement excessif du système pileux) ou à d'autres manifestations de virilisme. Chez le jeune garçon, la production excessive de ces hormones peut entraîner une puberté précoce.

Utilisation thérapeutique

Des androgènes naturels ou de synthèse sont utilisés dans le traitement des insuffisances de fonctionnement testiculaire, des états de dénutrition sévères, des aplasies médullaires (disparition des cellules de formation du sang dans la moelle épinière). On distingue les androgènes de synthèse virilisants des non virilisants. Les premiers sont contre-indiqués chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate et chez les femmes en âge de procréer. En effet, ils peuvent entraîner des effets indésirables tels que virilisme et troubles des règles chez la femme, puberté précoce chez l'enfant, œdème, acné chez le fœtus, masculinisation d'un fœtus femelle. Les androgènes de synthèse peuvent être administrés par voie orale, percutanée ou parentérale.

Les femmes qui ont subi une ablation de l’utérus et des ovaires et qui, sous traitement œstrogénique, présentent des troubles de la libido, peuvent être traitées par de la testostérone naturelle en patch.