En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

agressivité

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Tendance à s'opposer à autrui ou à l'attaquer, de façon réelle ou fantasmée.

L'agressivité est en rapport étroit avec la satisfaction des besoins vitaux, la maîtrise du milieu et l'affirmation de soi. Les actes agressifs sont ceux qui retiennent le plus l'attention en raison de leur caractère spectaculaire et potentiellement dangereux (crises de fureur), mais l'agressivité peut prendre bien d'autres formes : attitudes (mimiques, regards), paroles (ironie, médisance, menaces, insultes) ou fantasmes.

À l'origine de nombreux troubles mentaux existe une agressivité latente, mal assumée, engendrant angoisse et sentiment de culpabilité. Symptôme de la psychopathie (trouble des conduites sociales), l'agressivité se rencontre dans diverses maladies psychiatriques : névroses, psychoses, et dans les toxicomanies, l'épilepsie, etc.

La thérapeutique de l'agressivité repose tout d'abord sur le traitement de sa cause, lorsque celle-ci est connue (alcoolisme, maladie psychiatrique, etc.). Elle doit aussi tenter d'aménager les conditions de vie et d'hygiène mentale du patient (actions pédagogiques visant à renforcer, en les valorisant, les attitudes de tolérance, de compréhension). Dans un premier temps, la chimiothérapie se révèle efficace : traitement sédatif temporaire par des tranquillisants et des neuroleptiques (antipsychotiques). Une psychothérapie est souvent nécessaire afin d'éviter la récidive.