En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jess Ørnsbo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain danois (Copenhague 1932).

Poèmes (1960), Mythes (1964) et Poèmes crépusculaires (1966) dessinent le profil d'un poète de la ville, de ses cours étroites et humides, de ses foules et de la grisaille quotidienne dans une tonalité qui va de l'absurde au burlesque. Suivent À comme Alfred ou l'Alphabet roulant (1967) et le Roi est mulâtre mais son fils est nègre (1971). On lui doit également des pièces pour la scène et la télévision, et des romans (le Club, 1998).