En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Demir Özlü

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain turc (Istanbul 1935).

Principal représentant du courant existentialiste de la prose turque (avec Ferit Edgü et Orhan Duru), il évoque avec beaucoup de mélancolie le passé ottoman de la ville d'Istanbul ainsi que les errances de personnages rêveurs dans les grandes métropoles d'Europe. Outre des nouvelles (Suffocation, 1958 ; Rues d'angoisse, 1966) et de très pénétrants essais littéraires et politiques, il est l'auteur d'une trilogie romanesque : Un rêve de Beyoglu (1985), Canaux (1988) et Hallucination à Berlin (1990).