En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie Étienne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse française (née en 1948).

Attentive à la théâtralité (les Lettres d'Idumée, 1982 ; la Face et le Lointain, 1985), elle travaille avec Vitez en publiant ses premiers textes dans Europe. Particulièrement ductile, sensible à la coupe des vers et à leur musicalité, mais aussi au référent mythique, sa poésie fond harmonieusement les formes en s'interdisant les jeux gratuits. Elle propose en 1995 une anthologie intitulée Poésie des lointains qui établit que cette thématique du lointain est bien le centre de son univers imaginaire. Rendre proches les lointains de l'enfance (passée en Asie), de la langue : tel pourrait bien être le propos de cette voix qui obtient en 1997 le prix Mallarmé avec Anatolie.