En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

taziyé

(de l'arabe ta'ziya, « condoléances »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Sorte de théâtre religieux chi'ite, « mystère » commémorant la mort de l'imam Husayn, fils d''Ali et petit-fils de Mahomet, assassiné par les Omeyyades à Karbala, en 680. Ces représentations sacrées, officialisées sous les Safavides (1501-1736), reproduisent la passion de Huseyn, évoquent ses miracles posthumes et invitent au repentir. C'est sous les Qadjars (1786-1925) qu'elles furent les plus fastueuses, mais elles connaissent un regain d'intérêt populaire depuis la Révolution islamique.