En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

spatialisme

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Des Calligrammes d'Apollinaire aux essais de poésie phonétique du dadaïste Hugo Ball, en passant par Khlebnikov, Marinetti ou Schwitters, se dessine une manière d'envisager la poésie non plus comme un discours mais comme une matière.

La langue poétique n'est plus utilisée pour exprimer une idée au moyen d'une rhétorique : elle vaudra par l'espace, la graphie, les sonorités pures qu'elle mettra en jeu. Le spatialisme prétend donner la liberté aux mots dans un grand « théâtre spatial » et une « typographie gestuelle ». Poésie essentiellement visuelle qui met en avant la matérialité du signe, le spatialisme constitue un des avatars des diverses avant-gardes nées de la crise du langage poétique du dernier tiers du xixe siècle.