En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

scapigliatura

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Mouvement littéraire italien qui eut son centre à Milan dans les années 1860-1870. Remis à la mode par le roman de Cletto Arrighi, la Scapigliatura et le 6 février (1861), le terme de scapigliatura (« bohème  ») désigne à la fois une volonté de rupture avec les mythes de la bourgeoisie libérale et la naissance d'une nouvelle sensibilité décadente. Le mouvement dut aussi son originalité à ses liens avec les avant-gardes picturales et musicales de l'époque : le poète Emilio Praga était aussi un peintre ; Arrigo Boito était compositeur, et son frère Camillo, architecte. Parmi ses autres représentants, citons Giuseppe Rovani, Carlo Dossi, Giovanni Camerana et Giovanni Faldella.