En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pamphlet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Le pamphlet, en prose ou en vers, œuvre polémique et/ou satirique, brève, incisive, agressive, relève du genre rhétorique du blâme. Il est souvent éphémère en raison de son inscription dans l'actualité (ainsi des nombreux pamphlets de la Réforme, de la Fronde ou de la Révolution). Mais il est des pamphlets qui la dépassent, comme les Philippiques de Démosthène (ive s. av. J.-C.), la Bataille des livres de Swift (1697), les Châtiments de Hugo (1852)... La violence et l'attaque ad hominem sont caractéristiques du pamphlet, qu'il s'agisse de religion (les Provinciales de Pascal, 1656-1657), de politique (P.-L. Courier, le Pamphlet des pamphlets, 1824 ; Barrès, Leurs figures, 1901), d'art (Zola, Mes haines, 1866) ou de littérature (J. Gracq, la Littérature à l'estomac, 1950). Les innombrables Lettres ouvertes... contemporaines, adressées soit aux bradeurs de l'histoire (Pierre Miquel), soit aux futurs illettrés (Paul Guth), soit à tout le monde (Jean Cau), témoignent de la violence des réactions à la crise culturelle.