En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

galicien

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Comme le catalan ou le castillan, le galicien est issu des parlers latins médiévaux. Son domaine linguistique s'étend jusqu'au sud du Portugal actuel ; mais l'indépendance politique portugaise a fait que le nom de « galicien » désigne le dialecte employé dans l'angle nord-ouest de l'Espagne. Le galicien acquiert au Moyen Âge une grande importance et devient la langue de la poésie lyrique, le castillan étant employé de préférence dans les compositions épiques ou historiques. À partir du xive siècle, il perd peu à peu du terrain, et seuls quelques poètes l'emploient encore (Cancionero de Baena, 1445). Depuis 1863, date de la publication des Poèmes galiciens par Rosalia de Castro, le galicien connaît une renaissance. Aujourd'hui, il est la langue commune populaire de 2 millions d'Espagnols et aussi le mode d'expression de poètes comme L. Pimentel, Manuel María, X.-L. Méndez Ferrin, A. López-Casanova, et de prosateurs tels que A. Fole, A. Cunqueiro, C. Casares.