En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

littérature eskimo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Le patrimoine culturel des Eskimos, composé pour l'essentiel de contes, de chants, de formules magiques et de mythes, présente une grande homogénéité. La cosmogonie et la religion jouent, dans cet ensemble, un rôle restreint. Il s'agit d'une littérature orale célébrant les événements de la vie quotidienne et traduisant les états d'âme. L'apparition du Soleil et de la Lune et celle de la déesse de la Mer sont les deux mythes fondamentaux : une jeune fille, s'apercevant que son amant n'est autre que son frère, s'enfuit de chez elle une torche à la main ; son frère la poursuit et ils tournent autour de la maison avant de s'élever dans les airs. La torche du frère, éteinte en route, se transforme en Lune, qui ne dispense qu'une clarté sans chaleur, celle de la sœur donne le Soleil. La déesse de la Mer, appelée Sedna, est une vieille femme qui vit au fond de la mer et qui, gardienne des animaux, les dirige vers les chasseurs ou les retient près d'elle, lorsque, irritée par les péchés des mortels, elle décide de les punir. L'univers surnaturel des Eskimos est peuplé d'une multitude d'esprits fabuleux et multiformes : géants, nains, elfes, qui entretiennent avec les humains des rapports tantôt pacifiques, tantôt hostiles. Racontés en principe par des narrateurs professionnels, ces récits peuvent être narrés par tout Eskimo qui possède des dons de mémoire, le sens du pittoresque et du dramatique. Le recours au chant pour célébrer ou commenter tout événement est le trait le plus original de la culture eskimo. La fête du Chant est une véritable manifestation artistique, qui se tient dans la maison commune et qui permet à chacun de faire preuve de son talent. C'est par le biais d'un « duel au chant » que deux adversaires peuvent régler un différend en exposant les faiblesses et turpitudes de chacun dans deux chants qui se répondent et s'affrontent jusqu'à ce que la rancune soit épuisée et le jugement suggéré par l'attitude de l'auditoire.