En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cut-up

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Technique d'écriture pratiquée par William Burroughs, qui en attribue l'idée première au peintre Brion Gysin. Le cut-up, que Burroughs définit comme une « méthode de pliage », consiste à transposer dans l'écrit la pratique du collage, inaugurée par les peintres. Le cut-up est donc d'abord emprunt et transcription, et même duplication typographique, d'ensembles ou de fragments verbaux, oraux ou écrits, de telle manière que l'écriture littéraire soit écriture seconde et parataxique, constituée par la série des emprunts qui sont autant de découpes, finalement aléatoires, dans la masse des discours disponibles. L'écriture déconstruit ainsi les stéréotypes discursifs tout en constituant une cohérence textuelle liée uniquement à ses procédures de production. Le cut-up est une forme d'écriture critique, particulièrement destinée à « démonter » les langages dominants et à noter en quoi ils font inévitablement « reste » et deviennent, dans le retournement que leur impose le cut-up, la matière même de l'écriture.