En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bernesque

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Ce genre burlesque par excellence, dont l'expressionnisme populaire a souvent la parodie pour ressort, trouve son origine dans les sonnets du Burchiello (qui inventa le genre alla burchia). Il inspira notamment Francesco Berni et plusieurs de ses proches : le Florentin Matteo Franzesi ainsi que Francesco Maria Molza ; Giovanni Della Casa, Ludovico Dolce et Anton Francesco Grazzini s'y sont également essayé au xvie siècle. Pendant l'âge du baroque, son ton perd en spontanéité. Remise au goût du jour au xviiie siècle, avec Carlo Gozzi, Giuseppe Baretti (Poésies agréables, 1750) et Giuseppe Parini (Quelques poésies de Ripano Eupilino, 1752), la littérature bernesque renaîtra toutefois sous une forme innovatrice au xixe siècle avec Carlo Porta et G. Belli.