En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michel Zévaco

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Ajaccio 1860 – Eaubonne 1918).

Enseignant, puis militaire, avant d'être militant anarchiste, il fut journaliste (l'Égalité, le Gueux, le Courrier français) et écrivit des romans engagés (Roublard et Cie, 1889). Ami de Jaurès, il entra à la Petite République socialiste, où il publia avec succès ses premiers romans-feuilletons : Borgia (1900), le Pont des Soupirs (1901), puis Par le fer et par l'amour (1902) et la Fausta (1903-1904), qui constituent les premiers épisodes des Pardaillan, série qui se poursuivit au Matin à partir de 1904. C'est dans ce journal aussi que parurent le Capitan (1906) et Nostradamus (1907), contribuant à donner un souffle nouveau au roman historique dans la tradition de Dumas et de Féval.