En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vilém Závada

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète tchèque (Ostrava 1905 – Prague 1982).

Son écriture amère, tragique, frappe par sa mélancolie (Panychide, 1927 ; Sirène, 1930 ; la Tour du château, 1940 ; la Résurrection des morts, 1946). Après 1949, un optimisme de commande ne surmonte pas toujours son pessimisme foncier (Ville lumineuse, 1950 ; Fleurs des champs, 1955 ; Une vie, 1963 ; Au seuil, 1970 ; Merci, la vie, 1977).