En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albin Zollinger

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse-allemand (Zurich 1895 – Oerlikon 1941).

Son lyrisme influencé par Hölderlin se nourrit de l'observation du quotidien, mais aussi de souvenirs transfigurés et de rêves. Il sait élargir les paysages du présent en visions cosmiques évoquées dans une langue ample et vigoureuse. Après les Poèmes (1933) et Aube stellaire (1936), le symbolisme s'affirme, en même temps qu'une composante héroïque, dans Silence de l'automne et Maison de la vie (1939). Ses romans, peuplés de figures d'artistes rappelant le Malte de Rilke, restent de tonalité lyrique (la Grande Anxiété, 1939 ; Pfannenstiel, 1940 ; Fleur de haricot, 1942).