En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mikhaïl Mikhaïlovitch Zochtchenko

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe (Poltava 1894 – Leningrad 1958).

Il abandonne ses études pour s'engager comme soldat en 1914, expérience qui lui inspirera son premier recueil de nouvelles, les Récits de Nazar Illitch (1922). Après avoir combattu au sein de l'Armée rouge, il fait son apprentissage d'écrivain auprès des frères Sérapion (Fédine, V. Ivanov...). Ses nouvelles mettent en scène des bourgeois qui tentent comiquement de s'adapter à l'ordre nouveau, avec une ironie qui n'exclut pas la compassion de l'auteur pour les « petites gens » pris dans la tourmente de l'Histoire (Récits sentimentaux, 1928). Mais la société socialiste, règne de l'optimisme, exclut par définition le genre satirique. L'écrivain tente alors de se plier à la règle avec le Livre bleu (1934). De fréquentes dépressions l'incitent à explorer son passé, dans Élixir de jouvence (1933), mais surtout Avant le lever du soleil (1943), dont l'interdiction (jusqu'en 1972), pour son contenu psychologisant, marque le début d'une série de persécutions.