En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Zobel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain martiniquais (Rivière-Salée 1915 – Alès, Gard, 2006).

Après un roman paysan, Diab'la, interdit par la censure en 1942, publié en 1945, ses ouvrages ultérieurs, la Rue Case-Nègres (1948) et la Fête à Paris (1953), racontent l'évolution d'un écolier aux prises avec l'acculturation et le dépaysement. Ses nouvelles, centrées sur des thèmes voisins (Laghia de la mort, 1946 ; les Jeux immobiles, 1946 ; le Soleil partagé, 1964), évoquent, sans idéologie explicite ni langage polémique, le sentiment de l'injustice sociale ou raciale.