En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Paul Zimmermann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse de langue française (Cernier, 1889 – La Chaux-de-Fonds 1952).

Professeur, infatigable conférencier et animateur de lectures publiques, il a marqué plusieurs générations d'élèves. Critique musical, traducteur de Pindare, de Caldéron, de Gottfried Keller, rédacteur de la revue les Voix (1919-1920), il a été poète, nouvelliste (Progrès de la passion, 1932), romancier (le Concert sans orchestre, 1937), auteur dramatique (les Vieux-Prés, 1939). Toute œuvre exprime les déchirures d'un être hanté par les démons de la destruction – que l'art aide parfois à surmonter.