En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tashi Dawa, dit Zhaxi Dawa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain tibétain (né en 1959).

Métis, né d'une mère han et d'un père tibétain, il fait des études secondaires et s'exprime en langue chinoise ; il vient à l'écriture en 1979 avec sa nouvelle le Silence d'un sage, de facture réaliste et d'inspiration régionaliste, qui le fait d'abord rattacher à la littérature de recherche des racines. Il évolue ensuite rapidement vers ce qu'il est convenu d'appeler « le réalisme magique », sous l'influence de García Márques : mysticisme et superstitions, spiritualité bouddhiste et pratiques magiques caractérisent sa vision de l'homme tibétain d'aujourd'hui, ancré dans l'immémorial et l'immense, non colonisable (Tibet, les années cachées). On fait de lui le chef de file des écrivains tibétains de langue chinoise.