En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Zhang Kangkang

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière chinoise (née en 1950).

Issue d'une famille d'intellectuels communistes, elle participe avec enthousiasme à la Révolution culturelle et se porte volontaire pour l'exil dans une ferme du Heilongjiang. C'est, pour cette « jeune instruite », une expérience terrible mais d'une grande richesse, qu'elle évoquera avec réalisme, mais sans apitoiement ni pessimisme excessif (la Ligne de démarcation, 1975), malgré l'amertume des illusions révolutionnaires perdues (l'Aurore boréale, 1980 ; l'Impitoyable, 1995). Les autres thèmes de son œuvre sont l'amour (le Droit d'aimer, 1979 ; la Galerie de l'amour, 1996) et les ténèbres de l'âme, après sa découverte du freudisme (le Compagnon invisible, 1986).