Identifiez-vous ou Créez un compte

Julius Zeyer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain tchèque (Prague 1841 – id. 1901).

Représentant du « cosmopolitisme », il nourrit ses cycles épiques de mythes tchèques, français ou celtes (Vyšehrad, 1880 ; Épopée carolingienne, 1896). Outre des pièces et des récits historiques, il a laissé deux romans psychologiques (Jan Maria Plojhar, 1891) et la Maison « À l'Étoile qui se noie » (1897), dont l'action se déroule à Paris.