En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aaron Zeitlin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langue yiddish et hébraïque (Ouvarovitch, Biélorussie, 1898 – New York 1973).

Poète profondément marqué par la Cabale (Metatron, 1922 ; Ombres sur la neige, 1923), ses pièces théâtrales (Jacob Frank, 1929 ; Brenner, 1929 ; Jacob Jacobson, 1931 ; Esterke, 1932, Weizmann II, 1934) expriment aussi, par la tragédie où par la farce, une perception mystique de l'histoire. Se trouvant en Amérique au moment où éclate la Seconde Guerre mondiale, il y reste, mais toute sa famille périt victime des nazis. Son œuvre d'après 1940 constitue une bouleversante réflexion poétique sur le génocide vu de la perspective de la foi (Chants de destruction et de foi, yiddish, New York, 1967-1970 ; Entre le feu et le salut, hébreu, Tel-Aviv, 1957).