En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cesare Zavattini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et cinéaste italien (Luzzara, Reggio Emilia, 1902 – Rome 1989).

Un réalisme humoristique marque ses romans : Les pauvres sont fous (1937), Je suis le diable (1942), Lettre de Cuba. Hypocrite 43 à une femme qui m'a trompé (1955). Essayiste et conteur, il publie Un pays (1955), recueil de photographies de son pays natal, suivi de Comment naît un scénario de cinéma (1959), Cinéparoles (1967). Poète écrivant essentiellement en dialecte émilien, journaliste et critique dramatique, il s'intéresse très tôt au cinéma, écrivant pour A. Blasetti le scénario de Quatre Pas dans les nuages (1942) et devient l'un des plus importants théoriciens du néoréalisme. À partir de 1943 commence avec Les enfants nous regardent une longue collaboration avec V. De Sica, dont il écrit la plupart des scénarios, notamment Sciuscià ; Voleur de bicyclette ; Miracle à Milan ; Umberto D ; Station terminus ; l'Or de Naples, mais aussi La ciociara et Mariage à l'italienne. Zavattini est également l'auteur du scénario de Bellissima, de L. Visconti (1951) et a collaboré, en 1953, à un film-enquête de caractère social, l'Amour à la ville.