En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Spojmaï Zaryab

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres afghane (Kaboul 1949).

Après des études secondaires au lycée franco-afghan, elle obtint une licence de lettres à l'université de Kaboul, puis une maîtrise à Besançon et enfin un doctorat ès lettres à Montpellier. Comme beaucoup d'intellectuels afghans, elle dut s'exiler et s'est réfugiée en France à Montpellier depuis 1991. Elle écrit surtout des nouvelles, dont plusieurs recueils sont parus en Iran et en Afghanistan. Les treize nouvelles qui composent la Plaine de Caïn (1989, 1re parution en français) ont été écrites et publiées en Afghanistan pendant la dictature communiste. Elles dénoncent l'intervention militaire soviétique et le totalitarisme, mais prêtent également la voix aux femmes, dressées contre la violence qui leur est faite dans une société brutale et haineuse. On retrouve les mêmes échos dans Ces murs qui nous écoutent, un recueil de trois nouvelles en version bilingue (2000). On a comparé le style de cet auteur à des récits de cauchemars cristallisés.