En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jamil Sidqi al-Zahawi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète irakien (Bagdad 1863 – id. 1936).

Fils du mufti de Bagdad, d'origine kurde, parlant l'arabe, le turc et le persan, professeur de droit à Istanbul (1908) puis à Bagdad, il fut député (1912-1917) et sénateur (1925-1929). Défenseur de la condition féminine, disciple du courant réformiste musulman et franc-maçon, adversaire du wahhabisme, il lutta contre la corruption politique et la misère sociale. On lui doit des œuvres didactiques et très anticonformistes (Dîwân al-Zahâwî, 1924 ; Essence, 1928) dont on retiendra particulièrement le long et audacieux poème narratif Révolte en enfer (1931), dans la lignée de Ma'arrî et de Dante.