En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yi Hyo-Sok

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain coréen (P'yongch'ang 1907 – P'yongyang 1942).

Écrivain engagé, il dénoncera dès 1928 les inégalités sociales (la Ville et les Fantômes) et se lancera dans la littérature prolétarienne en 1931 avec les Eaux territoriales russes. Il abandonna par la suite l'action politique pour se réfugier dans la description poétique de la nature et des hommes qui vivent en communion avec elle : le Cochon (1933), La rose se fane (1939). Quand le sarrasin refleurit (1936) passe pour l'un des chefs-d'œuvre de la littérature coréenne moderne.