En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dhimitër Xhuvani

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain albanais (Pogradec 1934).

Bien qu'il lui arrive d'évoquer le passé, parfois lointain, de son pays (Dans les fossés de Gjyrala ; Pour un peu de terre et pour une femme), il se consacre surtout au changement des mentalités amené par l'édification du socialisme en Albanie, et à la physionomie morale de l'homme nouveau (l'Ami ; Sur la branche coupée ; Deux Ans après ; De nouveau debout, 1970 ; Sur les chemins des chantiers, 1971 ; Aurores de guerre, 1971 ; Fan Smajli, 1971 ; l'Eveil de Nebi Sureli, 1974 ; Contes choisis, 1976 ; le Sentier blanc, 1976 ; Nous vivrons autrement, 1979 ; la Mort de Monsieur Koloti, 1981 ; Mon monde, 1984 ; Pièces de théâtre, 1986 ; On ne voit pas l'âme, 1988 ; le Lendemain d'une femme, 1989 ; la Douleur de la lumière, 1990).