En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Perrault, dit Stefan Wul

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1922 – ? 2003).

De son œuvre de science-fiction au style flamboyant on retient surtout Niourk (1957), récit postcataclysmique empreint d'un humanisme débouchant sur une sorte de mysticisme, Oms en série (1957), qui a inspiré le film la Planète sauvage de Topor et Laloux, le Temple du passé (1957), où l'humour le dispute à la férocité, la Mort-Vivante (1958), qui renouvelle le thème du savant fou, et l'Orphelin de Perdide (1958), adapté à l'écran par Moebius et Laloux dans les Maîtres du temps. Il revient à la science-fiction en 1977 avec Noô.