En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Wolfskehl

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète allemand (Darmstadt 1869 – Bayswater, Nouvelle-Zélande, 1948).

Après avoir collaboré aux Blätter für die Kunst de S. George, il émigra en Italie (1933), puis en Nouvelle-Zélande (1938), et se tourna vers une poésie moins teintée d'esthétisme. Ses drames (Saul, 1905) et ses recueils lyriques évoquent les souffrances du peuple juif (le Cercle, 1927 ; Aux Allemands, 1947 ; Chant de l'exil, 1950 ; Job ou les Quatre Miroirs, 1950). Il a laissé des Lettres de Nouvelle-Zélande (1959).