En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Clayton Wolfe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Asheville, Caroline du Nord, 1900 – Baltimore, Maryland, 1938).

Lyrisme, idéalisme, quête du réel et sentiment de l'exil caractérisent ses quatre romans d'inspiration autobiographique : Ange, regarde de ce côté (1929), le Temps et le fleuve (1935), la Toile d'araignée et la pierre (1939), l'Ange banni (1940). L'argument constant est celui du départ du milieu natal – la Caroline du Nord et la ville fictive d'Altamont – et d'un retour, qui marque, dans sa circularité, la recherche d'une Amérique enfin totalisable et l'affirmation d'une personnalité apte à rendre compte de cette totalité. La thématique familiale définit le héros comme un enfant perdu, auquel il est tout à la fois symboliquement interdit de grandir et commandé de connaître librement le monde. Le monologisme romanesque traduit ultimement un pouvoir de synthèse et l'inefficacité du rappel des racines premières comme de l'évocation d'un avenir américain. La seule notation positive est celle de la nostalgie qui rend le personnage propriétaire de son propre passé et de son présent. Le récit de l'exil, le Temps et le fleuve, confirme l'ambiguïté de ce jeu de la sécession et de l'intégration, qui explique l'abondance verbale des romans de Wolfe, inséparable d'une vision épique caractéristique des écrivains du Sud.