En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ernst Wiechert

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Kleinort 1887 – Uerikon 1950).

Hostile au régime nazi, il est interné au camp de Buchenwald en 1938. Romancier (la Forêt, 1922 ; le Loup des morts, 1924), il fait des Enfants Jeromine (1945-1947) l'épopée d'un village de Prusse-Orientale. Missa sine nomine (1953) tourne autour du problème de la responsabilité politique. Certains récits autobiographiques (Forêts et Hommes, 1936 ; la Forêt des morts, 1945) évoquent son expérience de la déportation. Esprit inquiet, détaché du protestantisme familial, mais nourri de la Bible, il a renforcé dans la littérature allemande la tendance à l'irrationalisme poétique, typique des provinces de l'Est.