En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Greenleaf Whittier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (près de Haverhill, Massachusetts, 1807 – Hampton Falls, New Hampshire, 1892).

Journaliste, il publie un premier volume de contes, Légendes de la Nouvelle Angleterre (1831). Surnommé le « Quaker militant », il embrasse la cause abolitionniste publiant pamphlets et poèmes (Voix de la liberté, 1846). En 1849, il fait paraître son seul roman, Extraits du journal de Margaret Smith (1849). 1866 est l'année de son grand succès poétique Enneigés, évocateur de malheurs familiaux. L'œuvre de Whittier traduit un sentiment pastoral, caractéristique de l'idéologie américaine libérale du début du xixe s.