En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edith Newbold Jones, Mrs Wharton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière américaine (New York 1862 – Saint-Brice, Seine-et-Marne, 1937).

Membre de la vieille bourgeoisie new-yorkaise, elle décrit, dans ses romans, l'émergence d'une nouvelle bourgeoisie, affairiste, peu soucieuse de la tradition. L'évocation d'autres pays, de la France notamment, lui fournit des conventions sociales stables de contraste et de remplacement. L'analyse psychologique est ainsi au service d'un exposé sociologique et la caractérisation des personnages se situe dans une perspective historique, dans Ethan Frome (1911) et Été (1917), romans de la Nouvelle-Angleterre, dans Chez les heureux du monde (1905), l'Âge de l'innocence (1920) et la Récompense d'une mère (1925), romans de la bourgeoisie new-yorkaise, dans Madame de Treymes (1907) et la Coutume du pays (1913), romans internationaux. Des contes (Contes d'hommes et de fantômes, 1910), une autobiographie (Un coup d'œil en arrière, 1934), des essais critiques (L'écriture du roman, 1925) nuancent la perspective réaliste de l'œuvre.