En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Théodore Weustenraad

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge de langue française (Maastricht 1805 – Jambes 1849).

La révolution de 1830 attira ce Hollandais à Bruxelles, où il découvrit les idées du comte de Saint-Simon. À ce réformateur il dédia ses Chants du réveil (1831). Devenu libéral modéré, il se fit le chantre de la révolution industrielle. Dans le Remorqueur (1841), le Haut Fourneau (1844), la Charité (1845), utopisme et messianisme célèbrent les vertus du progrès et les valeurs de la bourgeoisie montante.