En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Franz Werfel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Prague 1890 – Beverly Hills, Californie, 1945).

Originaire de la bourgeoisie juive germanophone de Prague, il quitte Vienne en 1938. Ses débuts ont été marqués par un lyrisme généreux et emphatique qui exprime son idéal de fraternité (l'Ami du monde, 1912 ; Nous sommes, 1913 ; les Uns les Autres, 1915 ; le Jour du jugement, 1919). Au théâtre, le style expressionniste (les Troyennes, 1913), fait place à un art plus traditionnel (Juarez et Maximilien, 1924). Il est surtout auteur de romans à succès : le Coupable, c'est la victime (1920), Verdi (1924), les Quarante Jours de Musa Dagh (1933), le Voleur de ciel (1939), le Chant de Bernadette (1941).