En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wen Yiduo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et philologue chinois (1889 – 1946).

D'abord opposé à l'utilisation du baihua (langue parlée) en poésie, il en devient, dans les années 1920, le propagateur, tout en restant partisan d'une stricte observation de règles (métrique et rimes) : Chandelle rouge (1923) et Eaux mortes (1928). À partir des années 1930, il se consacre à la philologie ; patriote et démocrate, il est assassiné par le Guomindang.