En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eudora Welty

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres américaine (Jackson, Mississippi, 1909 – Jackson, Mississippi, 2001).

L'inspiration sudiste de son œuvre, romans et nouvelles (Mariage dans le delta, 1946 ; les Pommes d'or, 1949 ; Batailles perdues, 1970 ; la Fille de l'optimiste, 1972 ; Horloge sans aiguilles, 1972) assure des jeux de contraste entre le mouvement du monde et l'enclave de la communauté ou de la famille, qui échappe au devenir et dont les petites tragédies sont aussi marquantes que les hauts faits de l'histoire. La reconnaissance du pouvoir de la mémoire entraîne que la mémoire soit présentée comme un moyen de vivre et comme une réactualisation constante de l'identité. L'essai Quelques notes sur la temporalité dans la fiction (1973) précise ce rôle de la mémoire confondue avec un instinct de survie. Ses photographies du Mississippi et de ses habitants pendant la Grande Dépression restent des témoignages poignants et une forme d'art poétique, où les petites gens occupent le centre de la scène.