En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ernst Weiss

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Brünn 1884 – Paris 1940).

Installé à Berlin, il émigra en 1933 en Tchécoslovaquie puis en France. Il se suicida lors de l'entrée des troupes allemandes à Paris. Ami de Kafka, de Freud et de Schnitzler, il peignit dans des romans expressionnistes l'esclavage de l'homme dominé par sa sensibilité (la Galère, 1913 ; la Lutte, 1916 ; Animaux enchaînés, 1918 ; Homme contre homme, 1919). Traducteur de Maupassant, il évolua vers une forme de récit qui combine le roman médical et le roman policier (le Médecin de la prison, 1934).