En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Walther von der Vogelweide

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète autrichien (vers 1170 – Würzburg ? v. 1230).

Il a fait ses débuts de poète à la cour des ducs d'Autriche (vers 1190), où il subit l'influence de Reinmar avant de s'opposer à lui. En 1198, il est contraint de quitter la cour de Vienne. Commence alors une longue période d'errance. Il séjourna à la cour des trois souverains qui se disputaient la couronne impériale, Philippe de Souabe, Othon IV et Frédéric II, défendant successivement leur cause, en restant fidèle à son souci primordial : défendre l'empire contre le pouvoir papale. Cette existence riche en expériences diverses a nourri sa poésie, notamment sa poésie gnomique. Qu'il médite sur la condition de l'homme, qu'il se plaigne de la dégradation des mœurs de son temps ou qu'il fasse œuvre de publiciste politique, c'est toujours l'homme Walther qui s'exprime. Cette même spontanéité et cette profondeur caractérisent aussi sa poésie d'amour qui s'écarte des conventions stériles du Minnesang à la manière de son rival Reinmar.