En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mika Waltari

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain finlandais de langue finnoise (Helsinki 1908 – id. 1979).

Les héros de ses grands romans historiques se trouvent toujours mêlés aux événements marquants d'une période de changements et de bouleversements de l'histoire occidentale : Sinouhé, l'Égyptien (1945) aux temps d'Akhenaton ; Johannes Angelos dans l'Ange noir (1952) assistant à la chute de Byzance. Sa production va du roman de mœurs (la Grande Illusion, 1928, texte d'une liberté de vue surprenante pour l'époque), au roman policier (Qui a tué Madame Skroof ?, 1939 ; la Faute du commissaire Palmu, 1940), ou à la comédie satirique (la Génération rebelle, 1937). À la fin de sa vie, il s'oriente vers la réflexion philosophique et religieuse (Félix le Bienheureux, 1958).