En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rosmarie Waldrop

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse américaine (Kitzingen/Main, Allemagne, 1935).

Avec l'Agressivité de l'inconnu désinvolte (1972), Waldrop, au départ traductrice, commence une carrière poétique dont l'évolution, avec la Reproduction des profils (1987), Mouvements spécifiques (1990) et la Clé du langage de l'Amérique (1994), est un manifeste sur l'épuisement du langage et la nécessité d'aller aux limites du langage, travailler sur l'indicible et l'inconnaissable pour empêcher la sclérose mentale. Aux frontières du vide ou du blanc, dans une problématique inspirée de Wittgenstein et de Derrida, elle inscrit un poème où les mots sont un sous-ensemble du perceptible par la conscience. La connaissance augmente, quand la syntaxe est bousculée, quand le poème devient mathématique, « pure relation » et se libère des conventions du langage.