En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wilhelm Heinrich Wackenroder

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Berlin 1773 – id. 1798).

Il est surtout connu comme l'auteur des Épanchements d'un moine ami des arts (1797), mais il est aussi coauteur, avec son ami Ludwig Tieck, des Fantaisies sur l'art. Les Épanchements contiennent une série de chroniques, vies de peintres et d'artistes, trois essais sur l'art et un court récit la Curieuse Vie du musicien Joseph Berglinger. L'originalité de Wackenroder tient à sa conception très large de l'art, dont il fait l'expression même du divin, une religion dont les artistes sont les prêtres. Directement inspiré de Dieu, l'acte de l'artiste ne saurait s'apprendre ou s'analyser.